Blog posts

Les modes d’accroche des plantes grimpantes

Les modes d’accroche des plantes grimpantes

Aménagement & Equipement, Entretien, Ornement

Tant qu’une plante grimpante dispose d’un support, elle continuera toujours à se hisser à l’horizontal ou à se prolonger à l’horizontal. Pour cela, chaque variété possède sa propre technique d’accroche. Ainsi, pour choisir vos grimpantes à installer dans votre jardin, vous devez connaître les différentes modes d’accroche des nombreuses espèces.

Les crampons

Certaines plantes grimpantes sont dotées de crampons leur permettant d’escalader les murs, même les plus lisses, sans aucune aide humaine. C’est notamment le cas pour le lierre et la trompette de Virginie (autrement appelée la bignone) qui se fixent parfaitement au mur et infiltrent la moindre fente. Cependant, ses tiges fleuries étant lourdes, le jasmin de Virginie nécessite que vous utilisiez des fils de fer pour les soutenir.

Les coussinets adhésifs

D’autres grimpantes sont munies de ventouses qui se trouvent au bout de vrilles modifiées. C’est le cas notamment de la vigne vierge dont les coussinets adhésifs lui donnent la possibilité de s’accrocher à n’importe quel support, même un mur raide. Vous n’aurez besoin d’intervenir qu’au début de sa croissance pour la diriger vers le support.

Les épines

Il existe des grimpantes qui peuvent se fixer fortement à un support grâce à leurs épines. On peut citer les ronces, les bougainvillées et certains rosiers grimpants. Par contre, ces derniers ne peuvent couvrir convenablement un mur sans votre assistance. Vous aurez à suspendre des fils tendus à l’horizontal et s’en servir pour fixer des liens souples pour maintenir verticalement les tiges du végétal.

Les tiges volubiles

D’autres variétés de grimpantes sont en mesure de se déployer sur n’importe quel support (poteau, tuteur, rampe ou grillage) en enroulant leur tiges autour. Dans cette catégorie, on retrouve le chèvrefeuille, l’ipomée, le jasmin officinal et la glycine.

Les vrilles

Plusieurs autres plantes grimpantes peuvent se développer correctement sur tout support de votre choix (morceau de grillage, treillage serré, treillis métallique) en s’accrochant par le biais de leurs vrilles s’enroulant dessus. Tel est le cas des clématites, des pois de senteur, de la vigne ou de la passiflore.

A propos de l'auteur

Je suis Sofia, jeune jardinière littéralement passionnée par mon bout de jardin et les possibilités offertes, que ce soit dans la décoration, les activités et la tenue d'un bon potager.